COVID-19

28/04/2020 : Infos

Ce 28/04/2020, nous avons perçu une aide de… 118 Euros ! Pour une résidence dont les charges mensuelles sont de 3000 Euros non reportables, le confinement va nous coûter directement plus de 12.000€, sans compter les pertes à subir suite à l’annulation des festivals et l’inquiétude des voyageurs. Le coût du COVID-19 est estimé pour nous à près de 35.000 € en imaginant un redémarrage du secteur touristique à plein régime en Avril 2021. Sur base d’un bénéfice annuel net de 20.000 € et sans devoir rembourser les réservations déjà perçues, nous seront à l’équilibre fin Juillet 2022. Si des remboursements ou des avoirs devaient être mis en place sans perception d’aide de l’état (ce qui n’est pas exigé des appartements meublés à partir de leur date de réouverture), le coût total serait supérieur à 55.000 € et ne permettrait en aucun cas à notre trésorerie de faire face : dès lors, nous serions au regret de déclarer la faillite pure et simple. Quand aux prêts garantis par l’état, il est évident que même en postposant leur remboursement à 12 mois, le montant des charges augmentant à 4500 € par mois, aucune rentabilité ne serait envisageable avant 6 ans. Alors, aujourd’hui, quelles solutions pouvons nous proposer (en sachant que des débats dont les résultats n’auront lieu que d’ici fin mai peuvent encore changer la situation) ?

1. l’application pure et simple des conditions de réservation, ce que la loi nous permet, et le remboursement au prorata des aides reçues.

2. le report des dates de séjour mais pas au delà de Mars 2021 inclus, afin de ne pas étaler une perte sur l’année suivante.

3. le report à des dates de séjour après Mars 2021 mais uniquement pour des réservations à moins de 21 jours de la date d’arrivée.

4. La conversion des montants versés en participations bénéficiaires, en sachant que le remboursement de ces participations ne pourra être envisagé que lorsque nous serons à nouveau bénéficiaires ou à leur valeur actualisée en fonction des pertes subies.

Nous vous rappelons qu’une assurance annulation coûte 47€ par ans pour les personnes vivant sous le même toit et couvre toutes les réservations effectuées à concurrence de 10000€ par an (https://www.europ-assistance.fr/). Après souscription de l’assurance, ou au jour de cette souscription, nous pouvons vous faire parvenir une confirmation de réservation qui vous permettra d’annuler ultérieurement pour toute cause justifiable (parfois avec une légère franchise). Nous recommandons toujours d’ailleurs la souscription à ce genre d’assurance en cas de réservation non annulable et non remboursable. Si vous disposez d’une assurance équivalente (parfois incluse dans les cartes de crédit), nous vous ferons parvenir une facture d’annulation permettant de récupérer les arrhes perdus. Aujourd’hui, c’est la solution que nous préconisons.

23/06/2020 : Infos

Ce 23/06/2020, après plusieurs démarches auprès des régions, URSSAF et autres, nous sommes en mesure de vous annoncer que nous n’avons eu droit à rien : ni prêt sur trésorerie, ni aide exceptionnelle de l’état, ni aide de la région… Donc, pour près de 4 mois de fermeture et de 70% d’annulations pour Juillet, l’état nous a donc consenti 118 € au total.

Les causes du refus furent digne d’une comédie :

– “Vous n’avez pas droit à une aide car vous êtes radié”. Après vérification, c’était une erreur suite à un ajout d’activité. Corrigée certes, mais le dossier est sans appel

– “Vous n’avez pas droit à une aide car vous n’êtes pas en ordre de cotisation”. Après vérification, l’URSAFF n’a jamais présenté à la banque la demande de prélèvement (ce qui ne s’était jamais produit auparavant). Mieux, quand ils ont été contacté, ils ont refusé de donner une raison et n’ont pas offert de moyen de paiement alternatif au prélèvement (dû au covid – je me marre -). Et, la cerise sur le gateau, 49 € d’intérêt et 55 € de frais administratifs à payer pour un retard qui leur incombe…

– “Vous n’avez pas droit à une aide car vous êtes également employé”. Avec un salaire qui ne couvre pas les charges mensuelles de l’immeuble, comment je mange ?

– “Vous n’avez pas droit à une prêt de trésorerie, votre activité est trop récente”. C’est vrai que de 2012 à août 2019, nous n’avions qu’une chambre d’hôtes et que le chiffre d’activité a évolué avec la mise en place de la résidence.

Nous avons tous entendu notre cher Président promettre des aides aux secteurs les plus touchés, dont le tourisme… Promettre qu’il n’y aurait pas de faillite… Oh, l’intention y est certainement, mais quand un président doit mentir à ses électeurs pour les faire obéir et quand le crétinisme et l’incompétence de la classe politique s’allie à la paranoïa collective tels les moutons de Panurge, rien de ce qui est dit ne doit être considéré et les promesses fondent comme beurre sous le soleil de Provence… Alors, la solidarité, je ne l’ai eue que de nombreux clients que je remercie de leur compréhension pour avoir accepter d’annuler en perdant le montant de leur réservation car, sans eux, le président aurait menti : nous serions en faillite…

18/04/2020 : Infos

En ce 18/04/2020, il nous a été proposé une aide de 2000 euros payable dans 1 mois pour couvrir la période du 01/03 au 17/05, ce qui ne couvre même pas le montant des annulations à rembourser ni même celui des charges d’exploitation. Il est à craindre qu’une proposition identique nous sera faite pour juillet… Les promesses et les décisions gouvernementales ne semblent pas valoir un pet de lapin ! (aide refusée au 26/04!)

15/04/2020 : Infos

15/04/2020 : Malheureusement, l’annulation du festival d’Avignon n’est pas un cas de force majeure justifiant l’annulation d’une réservation aux yeux de la loi. Nous avons fait appel aux services de la présidence qui nous ont répondu les éléments suivants : “Des annulations de charges et des aides spécifiques seront rapidement mises en œuvre pour les secteurs, qui comme le tourisme, l’hôtellerie, la restauration, la culture et l’événementiel seront durablement affectés.” Mais, à ce jour (15/04/2020), nous ne connaissons pas encore les modalités de ces aides, leur portée ou leur impact. En fonction du niveau d’aide consenti par le gouvernement, nous espérons pouvoir être flexible face aux demandes d’annulation de la période du festival.

COVID-19 : Annulation ou Modification

Suite à l’épidémie de COVID-19, je souhaite…
  • Annuler ma réservation

Si votre date d’arrivée est dans la période de confinement décidée par le gouvernement, vous serez automatiquement remboursé et votre réservation sera annulée (à l’inverse des agences de voyage et centrales de réservation qui vous proposent un avoir -remboursable après 18 mois- ou une prestation équivalente à une date ultérieure). Si votre date d’arrivée n’est pas en période de confinement obligatoire, les conditions d’annulation de base sont d’application et, dès lors, votre assurance de voyage peut éventuellement couvrir vos coûts à condition de signaler votre demande d’annulation. Nous vous enverrons une facture détaillée mentionnant les frais d’annulation que vous remettrez à votre assurance de voyage.

  • Modifier ma réservation

Si votre réservation n’a pas déjà été annulée et remboursée, cela signifie que votre date d’arrivée est postérieure a la date de fin de confinement officiel. Certains changement de date peuvent être acceptables afin de ne pas perdre vos arrhes. Ecrivez-nous via le formulaire de ce ce site dans la rubrique “Contact“.